Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Créations & réalisations de Dame Domdom
  • Créations & réalisations de Dame Domdom
  • : Cahier de fabrique : Il me faudrait 48 h dans une journée pour mener à bien mes idées : "Dommage que je ne sois pas une pieuvre!. A suivre donc mes bidouilles & mes canailleries
  • Contact

Profil

  • Les Passions de Dame Domdom
  • Juste une envie de fabriquer, de manipuler des tissus & des matières différentes.
Réaliser des vêtements qui me ressemblent un peu !
  • Juste une envie de fabriquer, de manipuler des tissus & des matières différentes. Réaliser des vêtements qui me ressemblent un peu !

Texte Libre

Monblogsenourrit.jpg

Rechercher

Archives

Pages

13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 10:32

 

... que récitait par coeur ma grand-mère,

depuis son certificat d'études,

m'a toujours fasciné par sa sérénité.

Je vous livre ces magestueuses lignes

et c'est peut-être pour cela,

à force de le lire et le relire...

que j'aime la poésie qui possède des rimes.


C'est du calme que j'ai besoin et cela fait du bien

car mes nuits sont plutôt perturbées

par... des évènements dont je me seraient bien passés.

 

 

 

L’hirondelle du Bouddha

À Edmond de Guerle.


Quand son enseignement eut consolé le monde,
Le Bouddha, retiré dans la jungle profonde
Et du seul Nirvâna désormais soucieux,
S’assit pour méditer, les bras levés aux cieux ;
Et, gardant pour toujours cette sainte attitude,
Il vécut dans l’extase et dans la solitude,
Concentrant son esprit sur un rêve sans fin,
Avant d’être absorbé par le Néant divin.
Le temps avait rendu tout maigre et tout débile
Le corps ossifié de l’ascète immobile ;
Les lianes grimpaient sur son torse engourdi
Qui ne réchauffait plus le soleil de midi ;
Et ses yeux sans regard, dans leurs mornes paupières,
Semblaient avoir acquis la dureté des pierres.
Il avait dû mourir, par la faim consumé ;
Mais les petits oiseaux, dont il était aimé,
Les oiseaux qui chantaient dans les branches fleuries,
Venaient poser des fruits sur ses lèvres flétries.

Et, depuis très longtemps, c’est ainsi que vivait
Le Bouddha vénérable, absolument parfait.

Donc mille et mille fois, et mille fois encore,
La lune qui blanchit et le soleil qui dore
Les forêts, sur son front tour à tour avaient lui,
Sans que se fût distraite un seul instant en lui
Sa pensée, en un songe immuable perdue,
Lorsque, dans sa main droite, au ciel toujours tendue,
Dans sa main sèche et grise ainsi que du granit,
Une hirondelle vint, un jour, et fit son nid.

L’extase du Bouddha ne parut point troublée
Par cette confiante et fidèle exilée
Qui, franchissant du vol la montagne et la mer,
Des froids climats du Nord revenait, chaque hiver,
Et retrouvait toujours son nid chaud et paisible
Dans le creux de la main du rêveur impassible.
À la fin, cependant, elle ne revint plus.

Et, quand les derniers temps furent bien révolus
Du retour des oiseaux que l’exil seul protège,
Lorsque l’Himalaya se fut couvert de neige,
Et lorsque tout espoir fut perdu, le Bouddha
Détourna lentement la tête ; il regarda
Sa main vide ; et les yeux du divin solitaire,
Qui depuis si longtemps n’avaient rien vu sur terre,
Ses yeux tout éblouis d’immensité, ses yeux
Éteints et fatigués de contempler les cieux,
Ses yeux aux cils brûlés, aux paupières sanglantes,
S’emplirent tout à coup de deux larmes brûlantes ;
Et celui dont l’esprit était resté béant
Devant l’amour du vide et l’espoir du néant,
Et qui fuyait la vie et ne voulait rien d’elle,
Pleura, comme un enfant, la mort d’une hirondelle.

                                                                     François COPPÉE.

 

 

 

A Méditer

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Les Passions de Dame Domdom
commenter cet article

commentaires

Marie-Jeanne Ropé 13/04/2013 19:57


Merci beaucoup Domlnlque... La poésie est souvent un refuge, une étape d'un moment ou la rêverie d'un instant... Mais si elle nous correspond, elle apporte chaque jour le petit rien qui nous
manque et que nous attendions.


Amicalement, Marie-Jeanne

Les Passions de Dame Domdom 16/04/2013 00:23



Elle fait du bien à l'intérieur, donc il faut l'avoir lue !



albine Vandeput 13/04/2013 19:00


Merci ce poeme qui donne de l'espoir. Albine

Les Passions de Dame Domdom 16/04/2013 00:22



oui je l'aime beaucoup


 



Laurence de La Roque 13/04/2013 15:54


Le silence et la solitude sont nécessaires à notre vie. Dormir, c'est la confiance. Alors confiance !


Gros bisous et bon courage,


Laurence

Les Passions de Dame Domdom 13/04/2013 16:31



Merci beaucoup !


 



corinne o 13/04/2013 14:58


toute cette douceur fait beaucoup de bien, c'est si riche et si vrai, merci dame Domdom, j'espère que l'on vous retrouvera très vite, reposée, souriante, et pleine de si bonnes idées comme nous
vous avons toujours connue, je vous embrasse tendrement et vous adresse toutes mes douces pensées. dame biscornue.

Les Passions de Dame Domdom 13/04/2013 16:30



Je pense très fort à une entrevue chaque semaine.... affaire à Suivre


 



Danièle 13/04/2013 11:34


Qu' ajouter ?


Vous êtes Magnifique ! Merci


Je vous fais un gros câlin.

Les Passions de Dame Domdom 13/04/2013 16:29



Je le prendrai lors de notre prochaine vue.